Fragile Fanou

vendredi 17 novembre 2017

Pfff

index

images

Posté par fragile Fanou à 23:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]


lundi 13 novembre 2017

13 novembre

HK et les saltimbanks. "Ce Soir Nous Irons Au Bal"

Damien Saez - Les Enfants Paradis (Bataclan)

Posté par fragile Fanou à 21:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 5 novembre 2017

Dis toi...

15349663_372464723098982_8070723567820549401_n

20526098_1534318179965278_2993445483494412301_n

Posté par fragile Fanou à 21:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

5 novembre sous le soleil

DUO

ENSEMBLE

OUVRIR SES AILES

PARTAGE

TUIT

tuit2

Posté par fragile Fanou à 20:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sculptures

JURGA MARTIN LUNE

flying jurga martin - Copie

f4daf7c805ee52b8a4a913935b17ca9f - Copie

soeurs de coeur

Jurga Martin

 

JURGA

And here it goes! My first and my beautiful book has just arrived! Me at the printing house, taking some important decisions of color shades. No errors, please! My home is full of printing scent, it is NOT exciting, it is simply THRILLING!!!

http://jurgasculpteur.blogspot.fr

 

les amies maria rita clemente

Maria Rita _ sculptures _ portugal _ artodyssey (18)

 

 

 

Posté par fragile Fanou à 20:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Un dimanche tranquille

deux jours à la maison, à lire, à surfer, à prendre des photos, à ranger la maison, m'occuper de moi.

Tranquille même si un peu malade avec cette toux qui est encore là.

Van-Cauwelaert-Didier-L-education-D-une-Fee-Livre-896251259_ML

J'ai adoré cette histoire

"Nous nous donnions raison de vouloir rester contre vents et marées ce que nous étions l'un pour l'autre: deux éternels enfants trop mûrs parmi des adultes puérils ayant remplacé le rêve par l'ambition, la révolte par la susceptibilité et les jardins secrets par la pression sociale"

 

"Seuls les vrais solitaires, quand ils se rencontrent, peuvent s'aimer sans s'abîmer parce qu'ils n'ont pas besoin de se fuir, d'exercer un pouvoir sur l'autre ou de considérer la durée comme une fin en soi"

 

"la joie est plus rare, plus difficile et plus belle que la tristesse... PLus qu'un besoin naturel, elle devient pour moi une obligation morale."

 

"j'ai mal aux autres"

 

 

 

 

Posté par fragile Fanou à 20:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

ressemblance

"Elle est entrée dans son pouvoir ...
Elle est prête pour sa rencontre.

Elle a passé des années à confondre ailes brisées avec le fait d'être acceptée, à se distraire de son «soi» dans des rôles de guérisseuse, sauveuse, gardienne, à confondre un contrôle basé sur la peur avec le fait de prendre soin de l'autre, à trahir sa vérité pour éviter l'abandon et à se protéger de ses propres peurs d'indignité en s'installant dans des relations qui n'en valaient pas la peine.

Elle ne ressent pas de regrets ou de remords sur son passé parce qu'elle est consciente que cela était son chemin d'éveil ...
Il était nécessaire de choisir son propre reflet dans l'indisponibilité pour pouvoir s'aimer afin de devenir disponible à elle-même ...
Tout cela faisait partie du plan divin de son âme ...
Il fallait qu'elle tombe, qu'elle soit mise à genoux, afin de réaliser ses peurs ...
Dégradée, raillée ...
Le cœur entrouvert et brisé pour révéler l'intense et protecteur amour d'elle-même qui était là tout le temps alors qu'elle ne le savait pas ...

Elle était l'une de celles qui avait choisi l'initiation de la nuit noire de l'âme afin d'émerger de ses idées fausses d'elle-même dans la lumière de sa propre compassion et de son amour ...
Venue des étoiles afin de finalement retrouver ses ailes qui avaient été enfouies dans la boue de l'illusion et de l'oubli.

Quelque chose d'énorme changea en elle quand son ombre émergea de la nuit noire pour rencontrer la lumière et fusionna ...

Après cela elle se sentit entière et complète car elle était ... prête à "vivre" ...
Pour danser sur sa propre mélodie tout en dansant avec un autre ...
...
Libérée des chaînes et attachements créés par ses blessures pour accéder aux dons de sagesse révélés par ces mêmes blessures ...
Elle est devenue entièrement disponible non seulement à elle-même mais aussi au monde.
Elle est maintenant prête à découvrir son égal, prête non seulement à donner mais aussi à recevoir tout ce qu'elle mérite, et plus ...
Elle ne croit plus en l'absence ou en la limitation.
...
Elle sait qu'elle a le pouvoir de manifester ce qu'elle veut, elle appelle donc un partenaire et une vie qui non seulement aime, nourrit et la comble, mais permet l'émergence de tout ce qu'elle est. "

Extraits du texte original en anglais de Caroline de Lisser traduit par Déesse

Posté par fragile Fanou à 20:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 9 juillet 2017

Je suis prête

Fanou en général sait ce qu'elle veut et elle est prête à faire des efforts pour construire sa vie à deux. Elle sait que tout ne peut pas être parfait, mais petit à petit, Fanou fait son nid, un nid où on se sent bien. Elle ne rêve pas d'un surhomme comme partenaire mais de quelqu'un avec qui elle puisse communiquer, rire et construire. Moins simple que ça en a l'air, certes, mais Fanou est bien préparée.

 

Alors toi , je t'attends je suis prête

 

J'aime celui qui doute

J'aime celui qui malgré son succès a besoin du regard des autres

J'aime le pudique et ses gestes mesurés

J'aime le regard tendre malgré le grand sourire

J’aime les yeux qui pétillent

J'aime l'attentif

j'aime...je t'aimerai

 

382a77bcacb9ff28dc8c5bf36cdf1cb0

Tatyana Ilieva

Posté par fragile Fanou à 19:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Oser

19787291_1746153672079226_778073894601429125_o

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par fragile Fanou à 19:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 25 juin 2017

Un petit tour

Une envie de faire un petit tour sur Second Life, voir si de nouvelles choses sont à découvrir, rien de bien nouveaux, je me suis surtout promenée sur LEA, l'ambiance n'a pas changé, par contre je n'ai presque croisé personne et de mes amis il n'y avait que 2 connectés.

Toujours difficile de me promener là-bas, trop d'émotions, de sentiments, trop de souvenirs, trop d'envies de replonger, quelques petits snapshots tout de même, j'ai beaucoup aimé me promener dans l'univers de Gem Priez tout de même.

Gem Preiz_001

Un bon moment à travers cet endroit

le reste est habituel sans grande découverte

daphne arts_001

coppelia_001

Light Thoughts 3 by Mario2 Helstein_003

nimhs island_003

 

Posté par fragile Fanou à 18:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Maison

Lorsque j'ai du quitter la maison de Luzarches, je me suis installée à Chaumontel mais sans grand enthousiasme pour cette maison, j'aimais tellement le charme de ma précédente maison, aujourd'hui la maison et moi nous nous sommes apprivoisées, je l'ai rendue mienne, elle a mon âme, j'y ai investi le jardin et quelques pièces, je me suis étalée, installée, les meubles ont bougé, le jardin s'est transformé, j'y jardine, je m'y promène, dans la maison je deviens, j'ose, je suis.

Pourtant je sais que dans les 4 ans à venir je vais devoir partir, où? c'est la question, l'Hérault ma première idée, près d'une de mes filles la seconde, pour un appartement ici, je ne sais pas, je ne sais plus, quand je regarde les prix, je deviens triste, alors j'oublie et je profite d'ici et maintenant.

DSC_0026 (2)

Luzarches

DSC_0004 (4)

Luzarches

IMG_6090

Chaumontel

IMG_6091

Chaumontel

 

Enregistrer

Posté par fragile Fanou à 15:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 8 juin 2017

Marche ou ...avance

En ce moment, c'est marche ou crève,

moi je marche parce que crever,

j'ai déjà fait et ça ne m' a pas vraiment plu.

Alors je marche, pas toujours très droit mais debout

Bon ok, parfois à genoux,

parfois je me traine mais je marche

et même j'aime ça!!

Parfois je m'arrête bien sûr mais que dans ma tête

ou plutôt que dans mon coeur

La tête elle marche toujours

ok, pas toujours de manière très logique

Pas toujours comme il faut mais

elle marche.

Le coeur c'est celui qui est le plus difficile à raisonner

il bat fort tout le temps

il ne marche pas toujours

ou pas comme il faut

mais il ne marche pas

mais lui il n'en sait rien,

il n'a pas de raison,

il n'a que des sentiments,

des élans, des coups (de coeur bien sûr)

Alors je fais avec et j'avance.

Thumb27

Posté par fragile Fanou à 22:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 3 juin 2017

Encore une pensée qui s'échappe

 

Hervé Koubi

C'était grand, c'était beau... C'était le Bal Flash le 22 novembre 2015 à Cannes pour le Festival de danse de Cannes - Direction Brigitte Lefevre. Et si on remettait ça ? A Brive, en Corrèze, le...

https://www.facebook.com

 

Posté par fragile Fanou à 23:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Elèves,Collégiens, Lycéens

Dans mon métier en dehors de ma passion pour les artistes, l'art et le spectacle, j'aime par-dessus tout travailler en direction du jeune public, quelle émotion sans cesse renouveler de faire découvrir aux enfants, un spectacle, un art, d'organiser des rencontres.

Sans cesse ils m'étonnent, m'émeuvent, ils sont tellement avides, heureux de ce partage, ils donnent le meilleur d'eux même, Juin c'est le moment où tous les ateliers menés tout au long de l'année vont voir le jour sur scène, où les rencontres que j'ai pu favoriser deviennent leur oeuvre, où ils sont les artistes, où je deviens leur spectatrice, où c'est à eux de me faire partager.

Aujourd'hui des lycéens qui dansaient à la Villette, mardi des collégiens et des élèves qui vont créer le concert pour la Paix en compagnie d'Yves Duteil, la semaine suivantes des collégiens dans une revisite de Roméo et Juliette , encore après des collégiens dans un Sinbad le marin écrit par Tony Harrisson.

Du bonheur et rien d'autre.

18766148_10211584805988493_3099545566408295216_n

18813557_10211587258089794_7650997717908179525_n

18892994_10211584821428879_6479468179359187073_n

 

Posté par fragile Fanou à 23:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Difficile

Je sais je n'écris plus ici, j'en ai souvent envie, puis je renonce, parce que ... plein de choses difficiles à expliquer et puis si je voulais expliquer j'écrirais.

Je vis... un peu, je travaille beaucoup, je deviens énormément, j'avance, j'ai peur du temps qui passe trop vite, je le remplis, je lui cours après.

Je suis bien trop souvent seule pour tout cela, mes amis sont loin ou trop occupés, entre ici et ailleurs, mais pas avec moi, sauf en pensée et à portée si

il y avait une urgence absolue.

Et puis j'écoute le silence, votre silence, pourtant vous continuez à faire toujours autant de bruit en moi, je pense à vous, je m'inquiète de vous, j'aimerai...

Je regarde un tableau je pense à vous, j'écoute une chanson je pense à vous, je vais au théâtre je pense à vous, je marche dans Paris et vous êtes là...

Je regarde cette sculpture et me reviennent les slows3 que nous dansions inlassablement enlacés.

Je deviens, ma route s'éclaire, je me lance (il était temps), mais il y aura toujours en moi, un peu de vous, malgré moi mais surtout malgré vous.

2468325256_923091ba2a_b

la-valse-camille-claudel

Valse_Camille_Claudel-630x0

web3---La-Valse_-Camille-Claudel_-mus_e-Rodin_-Paris-ADAGP_-vers-1893_cr_dits-photo-Christian-Baraja_large

 

L'écrivain Jules Renard disait que cette sculpture était "une valse où le couple semble vouloir se coucher et finir la danse par l'amour". Les personnages sont nus et enlacés, dans une posture d'abandon pleine de sensualité. Un érotisme subtil mais tellement flagrant que Camille Claudel fut sommée de voiler la nudité de ses personnages. Elle s'exécuta, ajoutant un drapé tout en légéreté qui donna à son travail beaucoup de grâce et de souplesse. La bienséance était sauve, et "La Valse", modifiée en 1901, et éditée à 25 exemplaires, est considérée aujourd'hui comme une oeuvre maitresse de l'artiste.

 

Enregistrer

Posté par fragile Fanou à 18:58 - Commentaires [3] - Permalien [#]

lundi 1 mai 2017

aspirateur timide

aspirateur-sans-sac

Les objets ont -ils une âme? En tous cas, ils ont un caractère, mon aspirateur par exemple est un grand timide. Il se cache derrière chaque objet, n'osant pas les franchir. Il ne passe pas les portes comme s'il craignait de se faire surprendre. Je suis obligée d'aller le chercher pour l'aider à passer un coin de meuble, une porte pas entièrement ouverte.

Même ma chienne n'a pas peur de lui, elle le suit sans aucune crainte, il y a de quoi le rendre discret.

Melgré tout il travaille bien et nous avons formé ce matin une bonne équipe.

Allez un peu de courage!!!

Posté par fragile Fanou à 21:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 10 avril 2017

Apprendre

Avec les livres de Jacques Salomé, j'apprends doucement, je comprends les mécanismes, quant à les appliquer c'est le plus difficile.

Autant il est facile de concevoir que dans une relation c'est aussi la position dans laquelle on se met soi-même, la demande que l'on fait, le besoin que l'on y met qui détermine notre ressenti, et si la réponse n'est pas telle que l'on attendait on souffre, on accuse l'autre alors qu'il n'est pas obligé de répondre à nos besoins, il a les siens, il a son ressenti.

Voilà c'est dit, c'est compris mais comment on fait pour faire comprendre à son coeur ce genre de concept, même si sa tête l'a parfaitement digéré?

Mon coeur a besoin de LE parer de tous les défauts, de l'accuser LUI, en même temps il n'y parvient pas puisque mon coeur l'aime au delà de tout, il faut le museler et écouter sa tête, mais ça aucun livre ne m'a appris à ne pas me laisser diriger par mon coeur et non par ma tête.

J'ai appris à déguiser, à taire, à museler parfois mais le courage d'être moi c'est de laisser parler mon coeur et il est totalement sourd à la négation, non il ne l'entend pas, il entend plus tard, peut être, autrement, attends!!!

Cela existe des sonotones pour coeur?

large

main-qimg-3a92154e34e5aa782e042f255f0bb442-c

Posté par fragile Fanou à 10:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Laval

Un bout de mon coeur est resté dans cette ville et en plus de cela cette ville accueille deux festivals qui sont pour moi essentiels, Laval tu resteras une ville chère à mon coeur même si ...

 

Laval : comment une ville de 50 000 habitants est devenue la capitale de la réalité virtuelle - Tech - Numerama

Le plus grand salon international consacré à la réalité virtuelle s'est tenu du 22 au 26 mars à Laval, pour la 19e fois. Laval Virtual, dont l'édition 2017 était résolument tournée vers l'Asie, mêle rencontres entre professionnels du secteur, et démonstration des innovations au grand public.

http://www.numerama.com



Le Chainon - Fédération des Nouveaux Territoires des Arts Vivants

Le CHAINON est un réseau, le Réseau Chainon... et un festival, le Chainon Manquant. Fondé au milieu des années 80 par des responsables de structures de spectacles, le Réseau Chainon s'est forgé sur deux principes fondamentaux : le repérage artistique et le développement économique d'un circuit culturel équitable et solidaire.

http://lechainon.fr



Posté par fragile Fanou à 10:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 7 avril 2017

Jacques Salomé

Le courage d'être soi, c'est ce que je lis en ce moment, ce n'est pas un livre à lire comme un roman mais je lis des passages, j'apprends des choses, j'essaie d'en appliquer d'autres, parfois je me retrouve, parfois non.

Ce matin je suis tombée sur un passage qui me parle plus qu'un autre même si ma situation est un peu différente puisqu'elle n'est pas venue au monde mais...

"Il est venu au monde

et je l'ai perdu avant même de le rencontrer"

s'est lamentée cette femme.

Je n'ai pas su lui répondre, à cette époque,

ce que j'ai découvert depuis et que je sais aujourd'hui.

Que certains bébésn certains enfants se "donnent la liberté" d'apparaitre, de seulement apparaitre dans la vie, pour insuffler l'envie à l'un de leurs parents de naître enfin ou d'accéder à plus de vie dans leur existence.

Certains enfants sont de passage pour montrer à l'un ou l'autre de leurs géniteurs un chemin, pour témoigner d'un choix de vie à faire.

Certains enfants, par leur mort subite, invitent...leurs parents à oser un changement qu'ils n'avaient pu envisager jusqu'alors.

Certains enfants ont ce pouvoir de dire par leur présence furtive et fugitive et leur disparition brutale:

"Ose ta vie, toi seul la vivras."

Nous pouvons ainsi écouter et entendre le message secret envoyé par ces enfants dont la présence si éphémère nous blesse à jamais si nous restons sourds à leur message d'espoir.

J'ai mis du temps mais j'ai écouté et entendu ce message et j'y crois aujourd'hui

 

Posté par fragile Fanou à 11:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

La mer

Voir la mer, mettre les pieds dans le sable, écouter le bruit des vagues me transporte et m'apaise, les émotions naissent fortes mais apaisantes, prenantes mais positives.

La mer me relie à moi-même, je m'y sens bien, j'ai envie d'entrer dans l'eau, de toucher le sable, de ramasser quelques coquillages, c'est un élan que je ne retiens pas, j'aime la mer, j'aime son chant, j'aime ses couleurs et le sable tout autant.

17795723_10211014148082402_4795531246017600008_n

 

Posté par fragile Fanou à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]