Fragile Fanou

samedi 10 août 2019

adulescence

Chaque étape de ma vie me rattache à mon adolescence, à mes élans de cette époque, à mes rêves, à mes amours de ce temps.

Arrivée à l'approche de la retraite, je revois mes rêves d'alors, plus que l'enfant que j'ai été c'est l'adolescente qui reste mon moteur.

Alors pour mon adulescence (un peu tardive) je revois mes rêves de vie en communauté, mes envies de troupe, d'équipe.

J'ai adoré vivre seule, décorer mes maisons, faire le jardin à mon envie. J'ai adoré pourtant partager ces moments de vie commune avec des amis, des amours et mes filles

 

J'aurai aimé dans le travail continuer cet esprit de troupe, d'équipe, de sens commun qui n'existe plus, qui est même mal vu.

J'aimerai retrouver tout cela pour la dernière partie de ma vie. Un lieu de vie partagé, avec logement individuel pour quand je veux faire ma sauvage, qui permet de vivre ses amours, de recevoir, mais un projet commun où chacun donne de son temps, de son savoir, où l'on apprend des autres et avec les autres, où un projet commun nous relie sans nous envahir.

J'en rêvais déjà adolescente, je me voyais dans l'Hérault dans un domaine avec un bâtiment central de projets artistiques et des petites maisons dispersées, des bungalows pour les habitants permanents et d'autres pour les artistes. Je rêvais de cuisine commune, de longs repas sous les étoiles, de jardins partagés et de forêt un peu sauvage pour se réfugier dans les arbres qui étaient à l'époque nos endroits préférés pour discuter et de spectacles, de montage, de créations , d'inventions

Etrange cette adolescente qui me rejoint à chaque passage important, étrange comme elle est celle dont j'ai besoin, envie.

Alors ce projet, j'en fais quoi? Je m'y mets?

citation-andre-malraux-044027

vincentvangogh1

 

 

 

 

Posté par fragile Fanou à 12:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Les mots que j'aime

Je lis en ce moment "les mots que j'aime" la collection de Philippe Delerm

Alors je me suis dit que je chercherai les miens pas tous d'un coup, ceux qui me raconteront, ceux du moment quand cela me viendra, ceux profonds dont je ne me passe pas, ceux qui résonnent tellement forts.

Le premier qui me vient

Filles

 

Mes filles, j'écris filles et non enfants parce que c'est ainsi que je les définis, mes filles.

Aurore, ma puce, mon soleil qui a fait de moi une maman

Angélique, ma crevette, mon ange, qui m'a appris que l'amour se multiplie

Celle que j'appellerai ici Amandine même si elle devait s'appeler Manon, ma blessure qui m'a réunie avec moi.

Elles sont une partie de moi, une partie de ma vie, de mon coeur.

Je leur ai donné et je continue et continuerai tout ce que je peux de mon âme, de ce qui est bon en moi. 

Elles ont fait de moi ce que je suis 

Nous trois, la quatrième s'est échappée, c'est un lien indestructible, indéfectible, tellement présent, tellement fort sans être je l'espère envahissant.

Chacune notre vie mais toujours dans les pensées, les unes des autres, nos vies se croisent, se mélangent sans cesse.

Nos âmes reliées par l'amour.

Merci mes filles.

 

Posté par fragile Fanou à 12:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 8 août 2019

Pleurer d'émotion

Les larmes sont autant de mots que l'on ne peut exprimer, autant d'émotions que l'on ne peut réprimer, parfois c'est le chagrin, la colère, l'incompréhension et ce sont des larmes amères, parfois c'est de l'émotion qui monte, qui monte qui nous submerge, ce sont des larmes sucrées/salées, des larmes de bonheur.

Il y a des artistes, auteurs, comédiens et surtout chanteurs qui ont ce pouvoir de m'émouvoir aux larmes

 

C'est assez rare pour être souligné, même si moi cela m'arrive heureusement souvent, il y a eu Guilam à qui je dois d'avoir pleurer pendant 3 jours, assez pour aller le chercher dans l'Hérault, il y a eu Govrache que j'ai accueilli ensuite, il y a depuis plus longtemps Amélie les crayons, Yves Jamait, Anne Sylvestre et plein d'autres, mais il y a depuis quelques temps un monsieur qui me fait frissoner, rêver, sourire et pleurer avec bonheur c'est Nicolas Fraissinet

Je le suis de loin avec toujours la même émotion ce matin ma playlist m'a fait passer de Brassens à Nicolas Fraissinet et j'ai souri, j'ai pleuré.

Il faut absolument cette année que je le vois en concert

Merci Nicolas

 

 

Posté par fragile Fanou à 13:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 7 août 2019

triste nouvelle

En rentrant j'ai retrouvé le cadavre de pigeon dans le jardin, il a semble-t-il été attaqué par un chat, j'aimais sa présence fidèle, sa tranquilité à vivre là sans que je ne l'approche de trop près.

au revoir pigeon

 

Posté par fragile Fanou à 14:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jardin

un jardin de 100 m² me conviendrait tout à fait, un petit coin pour manger dehors, un pour y mettre ma chaise longue pour regarder les étoiles et un carré potager et un carré de fleurs. 

J'ai rendu une partie du jardin à la nature, pour nourrir et attirer les insectes et les oiseaux.

Et sans que j'intervienne depuis la plantation, il se débrouille tout seul et il le fait tellement bien.

Pour le reste du jardin qui requiert mon aide et bien c'est un peu plus compliqué parce que quand je ne suis pas là et bien c'est un peu l'anarchie.

Vive les jardins sauvages!!!

DSC_0004

DSC_0007

DSC_0009

DSC_0020

DSC_0021

 

 

Posté par fragile Fanou à 14:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]


lundi 5 août 2019

mi ange, mi démon

Je sais qu'il ne faut pas toujours être sage, surtout moi qui ai une forte tendance à me mettre dans les cases mais pourquoi suis je si souvent à tenter le diable, à me faire du mal, je le sais pourtant...

Je sais que je ne me sentirai jamais bien avec mes kilos en trop mais je dévore et je me laisse tenter par toutes les gourmandises que l'on me tend ici.

Quand aurai je assez de volonté pour me faire du bien ou si cela est trop difficile pour m'accepter ronde

Je sais que j'ai besoin d'une relation qui me booste, me mette en confiance, me rende positive, alors pourquoi aller tenter le diable?

J'ai besoin de me booster, pour de bonnes raisons, me lancer dans des projets qui vont me grandir, mais ...

bon il faudra bien que j'apprenne à jouer entre le diable et l'ange qui me compose, la vierge sage qui en a assez d'être sage et la vierge folle qui a peur d'elle même.

Je me fais la morale et je fonce dans le noir, pas facile...

Pensée positive, je m'apprivoise, je me cerne, je m'accepte mais parfois je dérape

hihihi ricane le petit diable, en se félicitant de mettre les pieds dans le plat.

moi

paréo

 

 

 

Posté par fragile Fanou à 10:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 3 août 2019

mon rêve de maison

prix-maison-bois-en-kit-contemporaine-3-chambres

https://www.maisonboiskit.com/

Cette maison tout en couleur bois avec sur la partie droite une véranda 

Voilà mon rêve de maison, peut être un jour une réalité.

Il suffit de chercher le terrain, de savoir si cela est possible là où je me poserai et qu'on se réunisse à plusieurs pour les disperser sur un terrain ou vivre ensemble mais chacun chez soi.

Une communauté plutôt artistique, bien être, développement personnel, j'en rêve!!!!

Qui vient la construire avec moi?

 

Posté par fragile Fanou à 15:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 2 août 2019

Nous, en vrac

 

IMG_1330

IMG_1298

IMG_1337

IMG_1353

IMG_1354

 

 

 

IMG_0993

IMG_0999

IMG_1001

IMG_1009

IMG_1247

Posté par fragile Fanou à 15:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

un moment hors du temps mais dans le présent

La première partie des vacances fut riche en famille, et ce fut un vrai bonheur, je suis peu venue sur l'ordinateur, sauf pour y ranger les photos, pas envie, d'autres choses à faire, à vivre, j'ai malgré tout beaucoup lu, j'en suis à mon troisième livre en presque trois semaines, j'ai beaucoup, beaucoup nagé, quel plaisir immense, j'ai beaucoup aimé vivre en famille, avec les cousins, cousines, petits cousins, petites cousines, oncles et tantes, papa maman, le mariage de Camille, la fête au golf, les préparatifs, le lendemain, l'anniversaire de papa, le théâtre, les comédiens, les amis de mes parents, bientôt Ciel qui vient me voir, les vacances.

 

Famille, amitié, théâtre, soleil, piscine et calme, bien sûr il y a encore les angoisses, les interrogations, les envies pour demain, cette furieuse envie de vivre, de devenir, d'être et d'enfin rattraper le temps perdu. Le temps qu'il a fallu pour savoir, pour découvrir, moi, mes envies, ce pour quoi je suis faite.

Qu'en ferai-je? Peut être rien, peut être un peu, peut être demain d'autres viendront.

En attendant, profiter, respirer, me ressourcer, me remplir de soleil, de vibrations positives, de force et d'envies.

P1060672

P1060673

P1060675

P1060676

P1060677

P1060678

P1060680

P1060682

P1060684

P1060686

Posté par fragile Fanou à 14:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 18 juillet 2019

Un petit tour du jardin

 

 

P1060580

une rescapée de Noël

P1060583

P1060587

notre régal du midi

P1060578

l'olivier, plus grand que moi et plein d'olives cette année

P1060579

P1060588

 

le petit coin de repos

P1060590

pour le petit déjeuner

P1060596

P1060597

 

P1060599

P1060598

P1060582

ma grande copine

P1060595

la cachette de papa

Posté par fragile Fanou à 14:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 16 juillet 2019

Silence

Posté par fragile Fanou à 14:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 14 juillet 2019

Lecture du matin

Des salades de Thomas Vinau

IMG_0975

IMG_0976

IMG_0984

IMG_0985

Posté par fragile Fanou à 13:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 13 juillet 2019

n'être personne

N’être personne, un nuage de fumée 
A l’extérieur, dissimuler, la légende du pas parlé 
D’être en somme, un mirage, une idée 
A l’intérieur, tout effacer 
La légende du pas parlé 

N’être personne, personne 
N’être personne, personne 
N’être personne, personne 

N’être personne, personne 
N’être personne, personne 
N’être personne, personne 

N’être personne  N’être personne 


N’être personne, un fantasme, une pensée 
A l’extérieur, recommencer 
La légende du pas parlé 

N’être en somme qu’un naufrage, échoué 
A l’intérieur, tout essoufflé 
La légende du pas parlé 

N’être personne, une image envolée 
Des battements de coeur irréguliers 
La légende du pas parlé 

N’être personne, personne 
N’être personne, personne 
N’être personne, personne...



Posté par fragile Fanou à 12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Leïla

aujourd'hui j'écoute Leïla Huissoud 

 

 

Posté par fragile Fanou à 11:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 12 juillet 2019

Regina

Merci ma fille pour cette découverte il y a quelques années de cela

Posté par fragile Fanou à 23:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 11 juillet 2019

feu

DSC_0043

DSC_0042

Le ciel est en feu ce soir

Posté par fragile Fanou à 20:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pigeon

DSC_0004

DSC_0017

DSC_0013

Il a élu domicile chez moi, il dort sur le toit, il se promène sans voler dans tout le jardin, en marchant, il ne se sauve pas lorsque je suis dans le jardin, il a l'air tranquille et heureux.

 

Posté par fragile Fanou à 20:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

de l'âme

 

 

9782253091776_1_75

Votre missive contient une singulière requête : « Parlez-moi de l'âme »...Votre phrase : « Sur le tard, je me découvre une âme », je crois l'avoir dite à maintes reprises. Mais je l'avais aussitôt étouffée, de peur de paraître ridicule. Sous votre injonction, je comprends que le temps m'est venu de relever le défi...J'écris le mot « âme », je le prononce en moi-même, et je respire une bouffée d'air frais...

 

Des lettres à une amie, une amie qui parle d'âme, je pense à mon ami si cher qui souriait lorsque j'évoquais l'âme, nous nous sommes tant écrit avant de nous parler, puis de nous voir. Je suis sûre que s'il lisait j'aurai le droit à un sourire.

Mais il n'est plus d'amitié entre nous...

 

Posté par fragile Fanou à 18:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 10 juillet 2019

Runes

Sans titre

Posté par fragile Fanou à 21:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

une belle idée

https://www.fraissinet.net/des-etoiles-dans-les-yeux

 

Nightsky-2.jpg

Le 1er ROMAN de Nicolas Fraissinet​  "DES ETOILES DANS LES YEUX"

Mais pas que, il ya aura un album, un spectacle et il y a une complicité avec les futurs lecteurs d'aujourd'hui au jour de la sortie, alors inscrivez vous.

 

 

 

 

Belfond.png

Posté par fragile Fanou à 20:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]