Cette enfant trop souvent se plaint Qui donc la prendra par la main Et lui parlera de demain ? Je ne puis m'en débarrasser Car elle attend, jamais lassée Obstinément, les yeux baissés Ha ha ha ha Ha ha ha ha Cette enfant vivrait au soleil Rêverait au bruit des abeilles Les doigts égrenant des groseilles Elle n'aime que le bruit de l'eau Le goût de l'amour sur sa peau ...

 

Cette chanson découverte lors de la résidence du spectacle Jeanne (s), m'a émue, touchée et parle peut être bien de moi...