samedi 3 février 2018

Pourquoi vous?

  C’est un destin digne d’un héros de tragédie grecque, accablé par un fatum qui le dépasse. Une mécanique cruelle et inéluctable, qui renvoie chacun à sa propre prison ontologique. C’est l'histoire de Nigel, le fou de Bassan, mort comme il aura vécu : seul. Un conte moderne fait d’amour, de mélancolie, et de faux congénères de béton. Depuis le 1er février, c’est un hommage ému que rendent les médias néozélandais à celui qui passera à la postérité comme « Nigel sans ami ». Car Nigel, petit... [Lire la suite]
Posté par fragile Fanou à 00:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]