Lorsque j'étais enfant, j'avais une amie imaginaire, elle s'appelait Aline et elle partageait tout avec moi, aujourd'hui si j'avais un ami imaginaire il ressemblerait à celui ci

14317422_10154330136986690_7304824411494427977_n

http://www.danmay.bigcartel.com/

 

Je disais cela d'une manière plutôt positive et puis en le disant la petite voix dans ma tête a dit:

Tu as déjà plein d'amis imaginaires, enfin je veux dire dont tu crois en l'amitié et qui s'en foutent royalement, elle ne va que dans un sens cette amitié, alors celui là au moins tu sais qu'il n'existe pas.

Je n'étais pas du tout triste avant ça, là je le suis un peu, parce qu'évidemment je pense à celui qui...

Alors j'essaie de penser à ce que Yor m'a dit l'autre jour, on avance uniquement lorsque l'on a trouvé, inventé, décidé d'un sens à ce qui nous arrive.

J'ai trouvé un "sens" (je n'aime pas ce mot parce qu'il ne dit pas vraiment ce que je veux exprimer) mais je l'emploie par défaut, donc j'ai trouvé un "sens" à la mort de mon bébé, peut être un jour en trouverai-je un à cet amour, cette amitié à sens unique, peut être... ou pas

Bah, dirait l'intéressé

Tu viens l'ami imaginaire du dessin, on va se faire un câlin.

Enregistrer