mardi 23 juin 2015

C'est ça, tout à fait ça

On ne peut pas fausser compagnie à son destin. Tu es mon destin. Nous ne nous appartiendrons jamais physiquement, mais nous nous appartenons mentalement. Tu es tombé au fond de moi, je suis tombée au fond de toi, nous sommes captifs. Même lorsque tu n’es pas mon homme dans ma chair, tu es mon homme dans mes souvenirs, dans mes rêves, dans mes espoirs. C’est là que tu me tiens. Nous pouvons peut-être nous séparer, nous ne pouvons plus nous quitter. Tous ces jours où tu étais absent, absent d’ici, absent de toi-même, je continuais à... [Lire la suite]
Posté par fragile Fanou à 00:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]