Je l'ai fait, j'ai poussé la porte et je suis venue au Bar, un bar drôlement bien fréquenté, le patron est accueillant, ,naturel et a comme une vraie envie de rire, les clients arrivent un à un, Nathalie Miravette, pétillante, taquine et facétieuse, suivi de près par un Bernard Joyet fringant à l'oeil pétillant, la troublante Clarika, tellement gracile et fragile. Wally, petit lutin,le boute en train, l'amuseur, Gérard Morel, joueur de mots et tout en douceur, en amabilité, il se dégage de lui comme une chaleur communicative, Agnès Bihl, la si jolie militante, révoltée et combatante, une dame tout aussi joueuse que ses camarades vient rejoindre la bande, Anne Sylvestre, un couple vient aussi grossir les rangs, il est plutôt réservé, elle est avenante et espiègle.Et puis il y a le bogosse, un peu écorché, le bad boy version gentil, Jean- Marc Poignot

Et puis il y a la terrasse et tous ces curieux, dont je fais partie et les musiciens qui servent la musique à tout le monde.

La soirée fut sous le signe de l'amitié, du rire, de la bonne humeur, des prises de position, une soirée mémorable 4h de concert, que je n'ai pas vu passer, un vrai beau moment, je n'oublierai pas mon premier Bar à Jamait