Un texte magnifique de Marc Servera

http://www.marcservera.com/