samedi 11 août 2012

Amandine

Merci Laurent, je t'ai déjà dit combien ce tableau m'était précieux et pourquoi, ceux qui me connaissent comprendront, je regrette maintenant que le temps a passé de ne pas avoir vu Amandine, de ne pas lui avoir donné d'existence (je ne sais comment dire). Souvent je cherche à me la représenter lorsque je parle d'elle ou que je pense à elle, et là voilà si ressemblante à ce que je vois dans mon coeur.  Alors Laurent je te dis un merci immense de cette sensibilité qui nous rapproche, involontairement.
Posté par fragile Fanou à 16:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :