Ce matin encore engluée dans mes idées noires, je tentais de positiver en bouclant ma valise 4 jours à l'avance, en essayant les robes d'été qui finalement n'ont pas rétréci cette année, j'ouvre mon ordinateur et je trouve un petit mot de Nicolas Fropo de Habart (vous savez qui c'est je vous en ai parlé il y a deux jours), qui me propose de découvrir une vidéo, un grand moment d'émotion, piano, peinture en direct (de la main gauche) et un paysage de mer, enfin un concentré d"émotions qui fait naître la petite larme qui témoigne , larme positive tant qu'elles n'entrainent pas les autres.

Merci infiniment Nicolas (oui quand je suis émue je deviens familière, je vous en demande pardon).

Et comme je ne sais pas garder une si belle émotion pour moi toute seule je la partage avec vous mes lecteurs (au passage ça serait sympa de vous manifester, j'en connais quelques uns qui sont mes amis mais je ne sais pas qui passe ici).