Thierry Romanens

Moi j'y ajoute Nicolas Fraissinet, deux suisses à aimer