Quand c'est au delà des mots, comment est ce que l'on peut raconter l'émotion, les yeux qui s'ouvrent si grands qu'on les croirait capables d'avaler les tableaux, qu'on pense qu'ils veulent les imprimer sur leur rétine ou leur cornée (je sais pas trop comment marchent les yeux).

Mais de voir ces toiles comment dire "pour de vrai", j'allais dire en chair et en os tellement c'est ce que j'ai ressenti, comme si elles prenaient vie.

L'impression aussi de les retrouver, de les connaître déjà , avec une grande bouffée de tendresse pour eux, surtout que plus on avance dans la galerie plus les toiles sont grandes, immenses.

"L'homme qui a un bateau dans la tête" et "la femme qui s'étiole" (oui bon l'artiste comprendra de quoi je parle) sont là tout près de moi, immensément présents et l'émotion à leur mesure.

Un petit mot à l'artiste pour lui confier sans les mots mon émotion, il a l'air heureux et ça me réjouie

Il est à Paris jusqu'au 19 mars, alors vous savez ce qui vous reste à faire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Oui c'est à la galerie Lazarew 14 rue du perche à Paris et c'est bien sur Eric Lacombe

175013_1299831511834_1711816912_561479_2514263_o

 

Merci Eric, même si  "de rien c'est fait pour ça" comme tu dis mais merci, j'en ai encore le sourire ému