Comme dirait Benoit, j'ai les deux pieds dedans, les deux pieds qui s'enfoncent dans la terre, qui n'ont même qu'une envie c'est d'y plonger encore plus profond, mes mains n'arrivent plus à saisir les barreaux de mon échelle de rêves, monter sur mon nuage est devenu une manoeuvre qui me laisse épuisée et qui ne réussit plus qu'une fois sur dix et encore avec l'aide de mes amis proches.
Sans ma main accrochée à un poignet, sans la confiance, je chavire et je coule et je me regarde sombrer.
Allez je file avant de me noyer à cette heure ci avant une réunion houleuse à venir et une journée épuisante à tenir ce n'est pas le moment, je ne peux même pas m'épancher ça devient dangereux.

Je sais mon sale mec, les bottes, j'y vais..............