Qd_je_me_deux___5___papillon_dessin___mention_oblig_Laurance_Henry

Laurance Henry

C'est le titre d'un spectacle pour enfants et pourtant cela parle à mon âme de grande, si si je suis grande, et puis d'abord il faut être grande pour être deux, ou toute petite.

Pour enfants tu es sure?? Parce que ce titre est à double lecture, il dit deux

Il dit les murmures en train d'éclore, les chuchotements qui se mêlent, les souvenirs qui s'écrivent, les hésitations dans la rencontre avec l'autre, dans sa présence.

Comment se raconte-t-on quand on est deux, quand on est dix, quand on est cent??

Comment entend-on l'autre quand on est seul??

Comment entrer en état d'écoute?

Comment écouter l'autre quand son langage à lui est le geste, le mouvement, le corps, l'espace?

Que disent ses mains au repos?

Ses yeux fermés?

Son corps replié?

Mais Quand je me deux ça veut dire aussi la douleur, parce que cela vient du verbe "se douloir" (souffrir, se plaindre, ressentir de la douleur)

Valérie Rouzeau dont c'est aussi le titre du recueil de poèmes nous ouvre les portes de sa sensibilité , de sa douleur mais surtout de son partage.

Elle dit

"J'ai perdu les pédales alors je vais à pied comme un tout seul nuage une montagne déplacée.

Mais vous m'en direz tant et vous n'aurez pas tord comme moyen de transport il y a la métaphore...."