Ce matin au réveil (enfin si on peut dire ça), un pied par terre et les larmes qui coulent à flots sans discontinuer, elles font mal mais je les accueillerai presque avec soulagement.

Depuis quelques temps, elles venaient par vagues mais je les identifiais très bien, elles avaient un destinataire.

Aujourd'hui c'est moi que je pleure et je sais que cela va me pousser à agir pour arrêter de croire que je peux y arriver.

incertitudes