Etonnant d'être ainsi confrontée à la déception, je suis toujours partie du principe que tout le monde était suspect, que je ne faisais confiance à personne tant que la preuve n'était pas faite.

Ma grand-mère me disait toujours lorsque je disais de quelqu'un "Il est gentil"

"Gentil n'a qu'un oeil et cette personne en a deux".

Et cette réflexion était mienne, j'avais une carapace qui me rendait extérieurement intouchable et intérieurement uniquement touchée par ceux que j'aimais ou que j'avais accepté dans mon intimité.

Depuis que j'ai oté cette armure, j'ai oublié le principe de protection et ce n'est pas que j'accorde ma confiance mais j'accepte les autres  en essayant de ne pas avoir d'a priori et je tends la main.

Dire je ne le ferai plus , je ne sais pas faire, dire je le ferai différemment oui je vais essayé. Mais dire je suis déçue, peinée et surtout je ne comprends pas, oui ça je le dis, je le pense et je le ressens très fortement.

Mais j'apprends, je me forge une idée, et vous savez quoi? J'aime pas cet apprentissage.

alia

http://www.flickr.com/photos/alia_qunhua/4033299860/