"Les doutes c'est ce que nous avons de plus intimes"
Albert Camus (Les carnets)

Dans le chemin qui mène à moi, j'ai ressenti le besoin d'aller trouver les autres, d'étaler mes branches, de faire circuler mes racines. J'ai voulu donner de moi, de ce que j'ai de précieux mais j'ai aussi voulu prendre de leurs certitudes, de leur assurance, de leurs regards sur moi pour y puiser la force de dissiper mes doutes, mes errances.

J'ai échoué lamentablement à cette course à la certitude, à la plénitude.
Chacun m'a apporté à sa manière, m'a aidé à me construire, j'ai pris encore beaucoup de coups au coeur, malgré cela je n'ai pas cessé de donner parce que c'est ainsi que je me construis.

Pourtant peu de gens parmi ces rencontres ont su m'accepter telle que je suis et me donner l'envie de l'être vraiment.
Ne pas avoir honte de montrer mes doutes, mes failles, mes peurs.
Pouvoir me montrer sans tricher, sans faire semblant d'être forte, sans être obligée de sourire lorsque pleure mon âme.


Oter les doutes des autres pour leur ouvrir un chemin qu'ils prendront sans moi c'est certainement ma manière d'accepter mes propres errances.
Mes doutes se renforcent de jours en jours, ils deviennent plus profonds mais aussi plus clairs, plus "identifiés".

Je ne suis sure de rien, surtout pas de moi, juste envie de croire que lorsque je donne parce que j'ai entrevu un bout d'âme qui me ressemble un peu dans un autre, il saura la porter et la préserver et ne pas faire m
entir la confiance que j'ai mis en lui

Parce que chacune de ces blessures que je porte d'eux j'aimerai qu'elles ne soient pas inutiles.

Je me suis tellement trompée, tellement battue contre les imbéciles, les égoïstes, les profiteurs,
je me suis tellement effacée devant des âmes sans fond se jouant des autres,
que je voudrais au moins être sure que les quelques uns à qui j'ai donné un bout de mon âme l'emmène bien avec eux sur leur chemin.

Douter de moi j'ai compris, je l'ai accepté et j'en ferai mon quotidien, mais douter du bien fondé de mon regard sur les autres, ceux à qui je tiens me fait succomber.

un_doute