siudmak023
Siudmak

L'oeil du cyclone est reparti comme il était venu sans faire de bruit, sans prévenir, il m'a laissé me débattre dans la tempête qui s'est à nouveau engouffrée, qui a repris toute la place.

J'ai juste trouvé le courage de lui dire que l'on dit au revoir d'habitude, que l'on prévient de son départ.
Je déteste le silence, je préfère les mots qui font mal, les mots qui disent la vérité.
Pourtant j'habite dans le silence.