la_porte_bleue__img029

http://jacquesplacepeintures.blogspot.com/

Monsieur j'adore vos tableaux, j'adore votre façon de voir les choses et de les montrer, et je pense que vos toiles viendront souvent illustrer ce blog si vous le permettez, aujourd'hui c'est la porte bleue, parce que la porte que je pousse n'est pas une porte rutilante mais une simple porte de vie et la votre est telle que je l'imaginais.


Je sais cela semble idiot mais on a parfois besoin de faire des idioties pour nous aider à passer le cap.

Aujourd'hui j'ai décidé que je passais une porte, que j'allais la refermer (non pas à clef) doucement et ne plus regarder derrière, je garderai en moi tout ce qui m'a construite, mais je passe cette porte et je la referme, j'arrête trop de questions, les réponses sont devant et puis peut être n'y en a-t-il pas?

Pourquoi tout comprendre?

Pourquoi je t'aime et je me fais du mal, pourquoi je cherche à te connaître, pourquoi tu ne veux pas savoir, pourquoi elle ne veut pas voir?

Parce que c'est comme ça parce que l'on ne décide pas, parce que c'est ainsi.

Alors je vais suivre des instincts qui me poussent, oser dire les choses sans les entourer de tant de précautions, vivre au jour le jour doucement, saisir la balle au bond, profiter des présents, donner parce que j'en ai envie sans rien attendre en retour, sans espérer, juste parce que c'est bien, parce que j'en ai besoin.

Ne pas chercher plus loin que ce que l'autre donne, que ce que l'autre prend.

Aujourd'hui pas de larmes (enfin presque pas), juste une petite flamme qui brule dans la maison (je l'ai fait Cathie en pensant à toi).

Bisous mon Amandine.